La technique du carton ondulé

En 1871, l’Américain Albert L. Jones obtient un brevet pour son idée d’onduler les bandes de papier afin de renforcer la solidité de la matière. En 1874, son compatriote Oliver Long perfectionne ce concept en ajoutant une ou deux bandes de papier contrecollées au papier ondulé. Ce nouveau matériau satisfaisait parfaitement au besoin de plus en plus important d’emballages au début de la période industrielle.

Ecologie & développement durable

Aujourd’hui, le papier usagé est utilisé pour fabriquer les bandes ondulées et intérieures du carton servant à emballer les meubles. Les bandes de recouvrement sont composées de papier à fibre vierge, qui a une durée de vie plus longue. Les bandes de papier sont assemblées à l’aide d’une colle forte à base de maïs ou de pomme de terre. Les surfaces de couleur sont imprimées à l’aide de vernis hydrosolubles. Cette étape a lieu avant la production de carton ondulé. Le carton ondulé naturel et celui de couleur sont recyclables à 100 % et sont affectés à un processus de recyclage bien rôdé après utilisation (tout comme les déchets issus de la production).

Philosophie

Le tabouret pliant illustre bien tous les aspects de la philosophie: un objet bon marché, fabriqué de façon industrielle, que tout un chacun peut acquérir pour trois fois rien. Les caractéristiques statiques spécifiques du carton ondulé s’associent parfaitement à un système ingénieux, mais simple, d’emballage pliant : une matière première de seulement 1 kg, qui peut contenir jusqu’à 1000 fois son poids. De la surface à l’espace : le principe simple d’emboîtage et de pliage permet de créer un volume à partir de deux découpes planes. La limitation à la fonction crée un objet design à l’esthétique intemporelle que chacun peut assembler sans outil. Les meubles en carton sont provisoires dans le bon sens du terme : ils ne sont pas censés durer un siècle. En fonction de l’utilisation, on peut les ranger sans perdre trop de place et les remonter plusieurs fois. Et on peut s’en débarrasser sans regret. Ce matériau peut être recyclé à 100 % et réintroduit dans le circuit de production pour être transformé en papier, carton ondulé et meubles neufs.

Partager cette page